2 décembre 2008

C'est pourtant pour ton bien

Lefebvre :

"Cela a été dans beaucoup de rapports. On dit qu'il faut le faire dès l'âge de 3 ans pour être efficace", a déclaré M. Lefebvre sur Europe 1. "Je ne suis pas un spécialiste, donc je ne déterminerai pas à quel âge il faut le faire", mais "quand vous détectez chez un enfant très jeune, à la garderie, qu'il a un comportement violent, c'est le servir, c'est lui être utile que de mettre en place une politique de prévention tout de suite", a-t-il ajouté.

Je vais tenter de ne pas trop me moquer de Lefebvre, parce que c'est trop grave et trop triste. Mais quand même. "Cela a été dans beaucoup de rapports" : c'est donc vrai. "Je ne suis pas spécialiste" : on s'en doute. "...donc je ne déterminerai pas à quel âge il faut le faire" : ah ? ce n'est donc pas le porte-parole de l'UMP qui décide comment il faut élever les enfants ?

Et surtout : "...il faut le faire..." Faire quoi ? "...mettre en place une politique de prévention..." Une "politique de prévention" ? Le gamin turbulent à la garderie va donc se retrouver nez-à-nez avec une "politique de prévention", concocté par l'UMP en plus, une politique rien que pour lui. Oui, une politique : du grec Polis, "la cité".

Avec pour but d'exclure le môme de la Cité, en le mettant en tôle dès 12 ans. (C'est pour son bien, il remerciera Lefebvre à sa sortie de prison.) Ou encore de garder les "enfants difficiles" pour toujours dans leurs cités.

Donc une politique de prévention, sur mesure, pour l'enfant de trois ans. Et qu'on ne se trompe pas, c'est beaucoup plus bâton que carrotte, aimer bien en châtiant bien. Eh, gamin, c'est pour ton bien. La souffrance de l'enfant ne sera pas pris en compte, son comportement ne sera pas vu comme un symptôme. Non, à trois ans, le gamin va être déjà responsable. A trois ans. Une bonne paire de claques et puis mange ta soupe.

Finalement, trois ans, ce n'est pas grand'chose. Lefebvre veut aller déjà plus loin.

"Moi je souhaite qu'on aille même sans doute un peu plus loin", sur "la question de la détection précoce des comportements", a-t-il ajouté.

Se rapprocher encore plus de la naissance. Faut-il y voir une quête de la mère ? L'UMP qui cherche à retourner dans l'utérus, avec une compagnie de CRS cette fois ? Avec des tazers ? Avec une politique de prévention ?

7 commentaires:

Nicolas a dit…

Lefebvre, c'est la gloire des blogs, ce matin ?

omelette16oeufs a dit…

Il arrive à nous troller sans même laisser de comm. Comme quoi il est très fort.

Monsieur Poireau a dit…

«Moi je souhaite qu'on aille même sans doute un peu plus loin»
Ce "sans doute" est véritablement effrayant…
:-)

Edgar a dit…

C. Estrosi, remplaçant N. Sarkozy lors d'une réunion des ministres européens de l'intérieur le 15 janvier 2007:
"Les citoyens seraient mieux protégés si leurs données ADN étaient recueillies dès leur naissance"

On y vient, on y vient...

Circé a dit…

lorsque la flambée ( à raison ) contre le fichier Edvige est apparue, je disais déjà que le principe n'était pas de ficher les syndicalistes, politiques, militants ou autres.
Cela est déjà fait depuis bien longtemps. Napoléon, Louis XI avaient déjà inventé la police politique.
Non, c'était bien les gamins de 13 ans, mmaintenant 12 qui étaient visés. Les premiers pour des délits qu'ils seraient susceptibles de commettre les seconds pour des crimes avérés nous dit-on, 15 en réalité pour l'année 2007.
Pour moi, il était évident que le fichage des 3 ans et moins de trois ans était la prochaine étape.
Nous y voilà.
A la rubrique détection sera sans doute accolé la rubrique origine ethnique.
Parions que si c'est un enfant de couleur (?) ce sera un futur délinquant, mais que si c'est Charles-Edouard, il ne fera qu'une petite révolte intestine sans conséquence suite à la naissance de la petite soeur ou du petit frère....
Bien vu, les CRS dans l'utérus !

pazmany jeune garde 87 a dit…

Je me permets de laisser un lien sur votre blog pour connaître votre avis sur la nécessité ou non de revenir sur la charte d'amiens après les élections prud'homales de jeudi

http://www.jeune-garde87.org/2008/12/05/faut-il-revenir-sur-la-charte-damiens/

dominique a dit…

@edgar pour l'ADN la cour européenne s'est prononcé contre
pour la prévention, in utéro on y pense aussi au gouv...dans la loi de 2007 on a théoriquement un renforcement des dispositifs d'aide de la PMI pour les femmes enceinte, et autour de leur accouchement. Concretement comme tous les dispositifs de protection de l'enfane sont a charge des départements, le coût est un des obstacles majeurs, et selon les départements, la densité de population et les risques, les puericultrices ou sages femme ne peuvent faire que le minimum.....la plus grosse connerie de la décentralisation fut d'y inclure donc les politiques de l'enfance, des familles en général , car l'inégalité et l'injustice ne peuvent que s'y développer...