30 octobre 2008

Inénarrable

C'est par Gaël, lui-même alerté par Marc, qui j'ai appris la nouvelle : après le procès contre Fansolo, c'est l'estimé Olivier Bonnet qui est mis en examen pour ses activités blogistiques. Allez voir chez lui si vous ne l'avez pas encore fait.

Je le qualifie d'abord d' "inénarrable". La belle affaire. "Inexprimable, inracontable, indicible, incommunicable", donne le dictionnaire comme sens premier, suivi de "cocasse, bizarre, comique, drôle, grotesque, fantaisiste". Bon. Plus loin, j'écris : "On peut donc légitimement s'interroger, connaissant le CV de ce magistrat, sur son « indépendance » dans le cadre d'un tel procès, tant il est évident qu'il est en « coma professionnel avancé »" "Injures publiques", prétend mon adversaire.

On savait, grâce à la jurisprudence Yves Jégo qu'il était interdit sous la Cinquième République de traiter un homme politique d'"apparatchik". Désormais, il faut faire attention avec "inénnarable". Bon à savoir : on ne dit pas "l'inénnarable Nicolas Sarkozy", on dit... Nicolas Sarkozy est un grand défenseur de la liberté d'expression.

Tout de même, en ce moment, les règles qui gouvernent la parole politique sont en train de subir certaines pressions :

Excusez-moi, mais ça commence à devenir inénarrable, tout ça.

Oh ! Pardon...

4 commentaires:

Gaël a dit…

le coup de l'appel contre la poupée est en fait une aide dissimulée au développement de cette petite socéité ! :)

omelette16oeufs a dit…

Oui, en temps normal le procès aurait suffi, mais avec La Crise, il fait appel.

C'est le patriotisme économique.

Seeeb a dit…

Salut,

C'est à cause de la poupée voodoo que notre Särko bouge sans cesse l'épaule, dès qu'il a quelque chose a dire... Du coup, ça lui tient a coeur de les faire retirer de la vente, il en a marre qu'on se foute de ses tics... ;)

o16o a dit…

seeeb,

Ca doit être dur à vivre, en effet.