18 février 2009

Blague sarkozyste de la semaine

Il paraît que Nicolas Sarkozy est tellement trop hypercompétent que quand il dit des bêtises, c'est mieux montrer qu'il est encore plus trop compétent que tout ce qu'on aurait pu croire.

Voici donc la blague de la semaine. Je l'ai vue d'abord dans Les Échos : "Partage des profits : l'Etat actionnaire invité à montrer l'exemple". J'étais mort de rire. Pas bêtes, du coup, les syndicats. Chiche, Monsieur TGH : nous sommes venus chercher notre tiers des bénéfices, puisque ça ne dépend que de vous. Air France-KLM, la SNCF, La Poste, Aéroports de Paris, peut-être même Renault... la liste est assez longue. Seule la RATP pratiquerait déjà, à peu près, les trois tiers sarkozystes.

Marianne2 l'a relevé aussi. Selon l'hébdomadaire, si la SNCF pratiquait cette politique emblématique du sarkozysme pur-jus, il faudrait donner un chèque de 2700 € à chaque cheminot, en plus des 200 € qu'ils ont déjà perçus :

Seulement voilà : 158000x207€ = un peu moins de 33 millions, soit 1/14e des bénéfices. On est loin du tiers promis, en vertu duquel la prime que la SNCF aurait dû verser se serait élevée à… plus de 2700€ par agent ! Détail important : en 2008, les cheminots avaient déjà touché 200€ pour des bénéfices annuels de plus d’un milliard d'euros...

A côté d'une telle prime, le régime spécial c'était de l'argent de poche.

Cette histoire des trois tiers a toujours été hautement ridicule. Sarkozy pensait pouvoir le proposer sans risque de le voir appliqué, tellement cela constituerait un handicap groupes français qui pourraient être amenés à s'y mettre. Dans ce cas, le Manager de la République n'aurait que l'embarras du choix pour botter en touche : il faut que ce soit appliqué au niveau européen, international ; c'est la fautes aux Tchèques, aux Américains, aux Coréens... etc.

Notre trop-compétent-pour-son-propre-bien chef de rayon avait pourtant oublié le statut ambigu des entreprises publiques, qui, si si, ont parfois elles aussi des bénéfices à partager.

Edit : lire aussi kamizole sur le sujet.

6 commentaires:

Verthuit a dit…

La blague c'est que quoi que fasse cet homme c'est pas bien. Moi je propose qu'on supprime tout simplement les élections, car qui que soit le président, il ne peut rien faire. J'ose à peine imaginer ou en serait S. Royal si elle avait été élue

superpado a dit…

Je lisais dans le canard qu'un proche de Sarkozy s'inquiétait qu'ils n'aient pas encore trouvé la grande réforme emblématique qui laisse une trace.
Giscard avait l'avortement et le vote à 18 ans, Mitterrand la peine de mort et le lancement de l'euro et nous sommes presque à mi mandat et nous n'avons encore rien trouvé.
Et il concluait ainsi, "pour l'instant l'Histoire ne retiendra rien de nous".
Le canard proposait Sarkozy, le président bling, bling, il faudra peut être ajouter le best of des blagues de Sarkozy.

superpado a dit…

Verhuit, on se rassure comme on peut!

omelette16oeufs a dit…

Verthuit,

Mais qu'il le fasse, les trois-tiers. Qu'il le fasse tout de suite! Au contraire. Mais qu'il arrête de nous empester avec ces interminables écrans de fumée.

Superpado,

Là, effectivement, tu me poses une colle. La mesure phare du quinquennat? Les tests ADN? Les cadeaux pour les riches? Heureusement qu'il y a les blagues après tout.

peuples a dit…

bonjour verthuit, j'ai fait un billet pour vous :
http://www.peuples.net/post/Le-troll%3A-c-est-l-%C3%A2me-du-blog

désolé pour le trolling 0610

omelette16oeufs a dit…

Vas-y trolle, peuples, c'est l'âme du blog après tout.