4 décembre 2007

Sarkozy en Colombie

Et les choses se précisent : comme les FARC la Colombie veut Sarkozy aussi. Ça se complique. La Colombie aurait-elle aussi quelque chose à gagner, quelque chose que Sarkozy pourrait lui donner, lui qui ne cherche qu'à être le sauveur d'une victime?

Attention, quand même. Sur France Inter, l'excellent Daniel Mermet propose cette semaine une série d'émissions sur la guerre civile en Colombie. Aujourd'hui (RealMedia) (j'écoutais en voiture, j'ai peut-être manqué des bouts), il parlait d'un village qui tourne le dos aux deux côtés. Ils en ont marre des militaires qui se rapprochent d'eux, non pour les protéger des FARC, mais pour se servir d'eux comme bouclier humain, entraînant tout une spirale d'ennuis qui coûtent souvent la vie à des innocents.

Bref. Je suis très loin d'être un expert sur la situation en Colombie, mais je ne vois pas pourquoi un chef d'état français irait là-bas parler avec des spécialistes de l'enlèvement. La réaction (attention, c'est encore le Fig) de l'Elysée est ambiguë, cependant:

Peu de temps après, un haut responsable de la présidence a indiqué que toute réponse demandait «un peu de réflexion».

La présidence française a ajouté «n’avoir pas l’impression d’être instrumentalisée par quiconque» et ne pas souhaiter «se précipiter sur chaque porte qui s’ouvre».

Pourquoi pas "non" tout de suite? "Un peu de réflexion" ? C'est dans le vocabulaire sarkozyen? J'aime tout particulièrement : "n’avoir pas l’impression d’être instrumentalisée par quiconque". En général, quand on est instrumentalisé, on n'en a pas l'impression, justement.

Encore une fois, Sarkozy devient une cible pour ce genre d'opération, en raison de cette réputation qu'il a si rapidement acquise, non pas la réputation d'un héros qui sort les pauvres de leurs situations, mais celle d'un type qui est prêt à lâcher beaucoup d'argent, pouvoir, crédibilité, pour étayer son propre narcissisme.

5 commentaires:

nea a dit…

réflexion : 1) action de la pensée qui considère attentivement une idée, un sujet, un pb... non ça doit pas être ça dont ils parlent 2) changement de direction d'une onde lumineuse causé par un obstacle... ah, ben voilà, c'est à cause de ses super lunettes de soleil qu'on voit sur la couv de Gala, voilà comment il réfléchit...
après c'est peut être une erreur de l'Elysée, ils voulaient peut être parler de reflexes (Pavloviens, genre y a un truc aux actus faut que je m'en mêle)

omelette16oeufs a dit…

J'aime bien!

C'est sûrement aux lunettes de grand séducteur qu'ils faisaient référence. On passe un peu de temps à faire la star avant de se jeter dans chaque porte qui s'ouvre.

Kamizole a dit…

"réflexion" ? Penser, réfléchir et Sarkozy sont totalement antinomiques ! Se saisit de la première idée (?) venue et fonce. Si cela foire, accusera tout le monde, sauf lui.

omelette16oeufs a dit…

kamizole,

Comme ça, tu oses dire que Sarkozy n'est pas notre Roi-Philosophe?

Jacques a dit…

Voici comment ça va se passer en Colombie : http://blogduchi.canalblog.com/archives/2007/12/07/7141362.html