6 mai 2012

6 mai 2012

François Hollande a été élu tout à l'heure. Je suis soulagé, content, mais l'émotion réelle n'a pas encore frappé. Je pense me réveiller demain avec un optimisme nouveau. Ce n'est que la politique, mais en temps quelque tonalité de l'existence est en train changer.

Nous avons évité une catastrophe irrépérable. Nous avons aussi la chance d'avoir, avec François Hollande, un président si différent de Nicolas Sarkozy. Pendant cinq ans, ou plus, on finit par croire que la courbe de l'histoire va toujours dans le sens de plus d'hypocrisie, plus de manipulation, et qu'il faut, pour vaincre, jouer le jeu. Je ne m'attendais pas à cette issue, avec un président qui renverse le jeu, qui fait une force du fait de ne pas être habile comme son prédécesseur. La courbe va dans un nouveau sens, je ne sais lequel. On verra. On est content.

Demain je prendrai la mesure d'aujourd'hui. Je salue quelques amis ce soir, parce que des soir comme celui-ci n'arriveront pas souvent. Merci donc à Juan, Marc, Dagrouik et puis tous les Leftblogs. Vous avez fait beaucoup.

2 commentaires:

Noum a dit…

:)
profites.

Nicolas J a dit…

Ca s'arrose !