14 février 2008

Qu'est-ce qu'ils en ont tous avec Edgar Morin, donc ?

A la fin du tchat dont je parlais tout à l'heure, un "internaute" demande une "raffarinade pour la route". Réponse de JP:

Pour la route : Quand l'immédiat dévore, l'esprit dérive ; mais comme beaucoup des expressions qui me sont faussement attribuées, celle-ci est d'Edgar Morin.

C'est tout de même bizarre, non?

4 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

J'ai cherché "Quand l'immédiat dévore, l'esprit dérive" dans mon IXQUICK (metamoteur) et je vois qu'ne fait ca fait des annees que Raffarin recycle cette citation !
:-)

omelette16oeufs a dit…

Chapeau! Il y a qqs années c'était René Char et ses vers sur le courage (pauvre Char, repris par Millon pour justifier l'accord avec le FN...), aujourd'hui c'est donc Morin qui fournit les maximes à utiliser à toutes les sauces...

marc a dit…

ils ne l'ont pas lu...

omelette16oeufs a dit…

marc,

ce sont des lectures d'"ouverture"... avec le livre fermé.