25 novembre 2008

Rage against the machine

AFP :

"Il y aura une première secrétaire mardi soir, un nouveau vote est exclu", prédisait un haut responsable du Parti pour qui la décision sera "politique". Il ne se prononçait cependant pas sur l'issue de l'épreuve de force engagée par les royalistes. (C'est moi qui souligne, o16o.)

Chouette. Bravo le PS. La décision sera "politique".

J'espère que ces "responsables" mesurent les conséquences de ce qu'ils sont en train de fabriquer. Et la première victime sera Martine Aubry. Un doute permanent planera sur sa légitimité. Et elle sera plus que jamais reconnue comme une femme d'appareil, la représentante et le symbole d'une machine politique aux méthodes douteuse.

Seconde victime collatérale : le PS dans son affrontement avec la droite. Préparons-nous à des moqueries incessantes : qui êtes-vous, pauvre imbécile socialiste, à venir nous faire des leçons, alors que vous n'êtes pas capables de faire une simple élection chez vous ? L'argument fonctionne à toutes les sauces imaginables, dès que la moindre question morale se présentera.

Je suis sûr que Lefebvre a déjà une équipe au travail pour développer l'argumentaire. J'imagine Brice Hortefeux qui s'entraîne déjà à l'utiliser par écrit, à la radio et à la télé.

Pire encore, les militants PS seront une nouvelle fois les victimes de leurs instances. Et là je ne parle pas d'une moitié ou de l'autre, mais de tous. Si notre "haut responsable du Parti" a raison, et que la décision sera en fait "politique", ce sont tous les militants qui auront été privés de leur voix, puisque finalement aucune voix n'aura compté.

Martine Aubry sera donc une première secretaire affaiblie. Et elle aura à gérer la colère des militants que l'on n'aura pas écoutés. La rage contre la machine en est sans doute à ses débuts...

(La lecture de ce document devrait faire rager d'ailleurs tout le monde.)

7 commentaires:

Gaël a dit…

Monsieur votre titre est mensonger !

Il n'y a rien à écouter sur ce billet !

:)

omelette16oeufs a dit…

Ah zut! Mais moi je ne maîtrise pas les outils du bloggage multimédia, à la différence de vous, Monsieur!

Bonne écoute quand même.

Homer a dit…

Ceci dit, aujourd'hui, c'est la légitimité de Royal qui en prend un coup. Son insistance et son refus d'accepter une défaite lui fait perdre du crédit dans son propre camp...

M. a dit…

Nan,je ne suis pas d'accord, je la trouve sortie grandie de cette histoire Royal :
http://rocrocodilekinepeuthe.blogspot.com/2008/11/scission-du-ps-je-ne-me-rangerai-pas.html

omelette16oeufs a dit…

Homer,

Ce n'est pas si sûr. Tout d'abord, Royal a montré que son véritable poids au PS est de 50% (ou "peut-être un peu plus", comme elle le disait hier soir). Ce n'est pas rien, car avant le Congrès on l'imaginait loin derrière Delanoë.

M.,

J'ai apprécié son sens stratégique, aussi. Comme disait Trublyonne : un bon coup de pied dans l'élephantière.

Kamizole a dit…

Lefèbre a déjà commencé, Et devedjian, etc... sinon, tout est dit dans cet article.
La rage des militant(e)s (sans oublier les quolibets que nous recevrons en distribuant des tracts sur les marchés... mais on a l'habitude des phrases assassines !).
Je ne crois pas que Ségolène Royal en sorte affaiblie et elle affronte cela avec son habituel courage teinté de dignité. Elle prend rendez-vous pour 2012 !
Cela risque encore d'être un tantinet rock and roll ! chic, pour une fois que la politique sera marrante... "du sang, de la chique et du mollard" !
Ne pas oublier qu'elle dispose déjà d'une force militante non négligeable ("Désir d'avenir") qui fait totalement défaut à Martine Aubry qui n'a été élue que grâce aux voix portées sur les motions d'autres "présidentiables"... son score final n'en est que plus lamentable. Légitimité égale zéro.

Monsieur Poireau a dit…

Mais ne pas accepter ce vote comme le font certains électeurs du PS c'est justement continué la gabegie et le ridicule ! On revote et puis quoi ? Ca recommence, la scission, les petites phrases et la détestation ?
A mon sens, il faut accepter la décision "politique" et œuvrer ensemble à reconstruire le PS de l'intérieur.
Je ne sais pas si Martine Aubry aura l'intelligence de recruter pour son équipe des royalistes mais ce serait vraiment une bonne chose qu'elle reconnaisse publiquement n'avoir été élue que de peu et dnc la valeur de l'équipe adverse !
:-))