18 mars 2008

Des Boulets pour sauver la République

Ce sera beau, le jour où le jeune Nicolas Princen (voir notre billet précédent) prendra pleinement conscience du phénomène des Boulets du Web 2.0. Et ce jour risque d'être très proche.

Si vous ne connaissez pas les Boulets, il faut faire un tour dans ce quartier étrange. En fait, il y a de bonnes chances que vous les connaissez déjà : blogueurs politiques par jour (ou par nuit), et boulets la nuit (ou le jour, ou les deux), les Boulets 2.0 ont créé des labyrinthes de liens et de mots clés qui auront rapidement raison du calme HECien de notre Premier Troll. Quand il fera des recherches sur les différents membres du gouvernement "nues" ou "nus", et il tombera sur le blog de Trublyonne, ou celui de Gaël, ou celui de Quicoulol, ou celui-ci de Nicolas J. (pas S., pas P.), ou encore celui-ci ou celui-ci (que je connais moins mais qui a l'air très bien).

Quand Nicolas P. se demandera pourquoi on parle de telle ou telle grande figure de la République "nue" en train de "configurer un serveur mysql", saura-t-il riposter de façon sarkozyste ? Car voilà le problème (pour lui) : l'univers de Boulets n'est pas compatible avec, celui, policé et policier, de Neuilly, de l'UMP et des augustes couloirs de l'Elysée. Face aux Boulets 2.0, il n'y a pas de riposte possible, mais il n'y a pas non plus de non-riposte possible. Face aux Boulets 2.0, Nicolas Princen déraille, s'embourbe, voit ses efforts réduits à rien, ne sait plus comment rédiger des rapports pour ses supérieurs : "Quelqu'un qui s'appelle Quicoulol dit qu'il n'a aucune photo de Christine Lagarde nue... qu'est-ce qu'on fait?"

Ainsi, je place beaucoup d'espoir en les Boulets du Web 2.0 pour garantir la survie des valeurs républicaines.

7 commentaires:

Gaël a dit…

les boulets vous saluent bien bas !

Didier B a dit…

Ah les boulets...

Une autre lecture saine, sur Libé.fr
Nicolas Princen, «l’œil de Sarkozy» sur le Net

Ellie a dit…

Merci pour l'appréciation : en effet; mon blog est très bien, maus c'est un blog de bouletTE. C'est important, je trouve la parité. La parité est dans tout, même chez les boulets.

Ellie a dit…

PS ... euh UMP : il fallait lire "mais" et non pas "maus". Il faut bien que j'y sois pour quelque chose, dans ce club de boulets.

Nicolas a dit…

C'est amusant : les boulets (que des copains) sont en train de créer un vrai un truc contre Nicolas S en communiquant sur l'autre homonyme.

balmeyer a dit…

Monsieur et madame "Les Boulets" ont un fils, comment l'appellent-ils ?

Yves !

Parce que : "Yves les boulets !!!!"

Nicolas a dit…

Tiens c'est le même prénom que le fils à M. et Mme Rogne.