24 mars 2008

La journée gaulliste à la Pire Racaille

A verser au dossier "Les autres présidents avaient quand même de la classe" - un peu nostalgique mais qu'y faire? - des instruments de mesure de la dégradation qualitative du style présidentiel, cette lettre de De Gaulle à Malraux en 1958 à la sortie de l'un des ses essais sur l'art:

Mon cher ami,

Je vous suis, pour ce qui me concerne, profondément reconnaissant d'avoir écrit La Métamorphose des Dieux. Car j'y ai senti, mieux encore peut-être que dans vos autres ouvrages, ce souffle à quoi rien vraiment ne se compare et qui est le vôtre, André Malraux. Grâce à vous, que de choses j'ai vues - ou cru voir - qu'autrement je devrais mourir sans avoir discernées. Or, ce sont justement, de toutes les choses, celles qui en valent le plus la peine.

A méditer quel que soit son opinion sur le Grand Charles.

- nabokov

1 commentaire:

Nicolas a dit…

Tu es sur que ce n'est pas ce qu'a écrit Nicolas Sarkozy pour le dernier spectacle de Bigard ?