10 mars 2008

Elections antidémocratiques

Du Monde du 18 février :

"un climat très malsain, antidémocratique et antirépublicain avec de très mauvais relents de la presse des années 1930" (Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement), "une utilisation de la République à des fins de règlements de comptes personnels" (Valérie Pécresse, ministre des universités).

Karoutchi et Pécresse parlaient évidemment de Sarkozy victime des médias. Mais aujourd'hui, iront-ils jusqu'à dire que les électeurs qui ont désavoué Sarkozy et l'UMP sont, eux aussi, antidémocratiques ?

Utilisent-ils la République à des "fins de règlements de comptes personnels"? Oui, peut-être.

Edit: petite correction.

2 commentaires:

jon a dit…

J'appelle cela couper l'herbe sous le pied de l'adversaire...

C'est dégueulasse mais la droite est de plus en plus détestable par ses méthodes !

Il faut vraiment trouver les moyens de riposter en restant dans le "jeu démocratique" !

omelette16oeufs a dit…

jon,

Rester dans le jeu démocratique, c'est peut-être la meilleure arme : dénoncer les excès a été payant déjà avec Sarkozy.