2 mai 2008

Un blog dans chaque gamelle

Tout à l'heure, on parlait du dernier classement Wikio, et Eric Mainville disait, soulignant que Wikio n'est ni de droite, ni de gauche, dans les commentaires, ceci :

Mais attention, gardons toujours un esprit critique, notamment vis-à-vis de wikio, entreprise certes sympathique, efficace, mais dont le but n'est pas de promouvoir des idées de gauche. L'outil ne doit pas nous bouffer.

Et, enfin, dernière remarque grinçante: il faut sortir, agir vers l'extérieur. Sinon ce militantisme sur le net sera contre productif, sans aucun effet sur le réel.

Et il a raison, sur le fond : un classement des blogs, c'est léger. Il nous faut en effet du lourd. Il ne faut pas que les blogs se réduisent à un jeu. J'ai tendance à penser, cependant, que cette victoire n'est pas sans importance, justement parce qu'un classement peut servir de vecteur à des idées, à un certain discours rival.

Et, puis, il y a le fait que le Web devient un enjeu politique en soi. Je ne veux pas verser dans le boboïsme 2.0, mais il suffit de voir à la fois la maladresse des hommes politiques à s'emparer d'un outil aussi simple qu'un blog (voir le billet de Julien Tolédano à ce sujet), ou encore cette tentative, tout aussi maladroit semble-t-il, du pouvoir d'occuper ce même espace. (On ne veut pas laisser ce terrain à Désirs d'avenir et au Congrès utile et serein.) Je parle des Assises du numérique, lancées par Eric Besson himself. C'est un enjeu tellement important que Sarkozy y a lancé l'un de ses plus fidèles serviteurs. Besson explique:

La création d'un secrétariat d'Etat en charge de l'économie numérique constitue une première dans l'histoire des institutions de la République. En désignant un membre de son exécutif pour conduire sa politique numérique, elle pourra renouer avec une véritable ambition : devenir une grande nation numérique. A ce titre, le Président de la République et le Premier Ministre m'ont demandé de présenter avant le 31 juillet 2008 un plan de développement de l'économie numérique pour qu'à l'horizon 2012, la France ait retrouvé les premiers rangs du monde numérique.

"... une grande nation du numérique". Il a oublié de mentionner le Minitel. Ensuite, on arrive au plan d'action, décidé déjà avant les Assises qui n'auront donc pas grande chose à asseoir:

Ce plan comportera trois grands volets : accélérer le déploiement des réseaux numériques sur l'ensemble des territoires ; libérer la création de valeur et favoriser la diffusion des contenus ; promouvoir la diversification et l'appropriation des usages pour une approche renouvelée de la citoyenneté.

Alors, point par point :

  1. "accélérer le déploiement des réseaux numériques sur l'ensemble des territoires" ... Bref, de sous pour les industriels. Le réseau français est déjà très performant par rapport aux autres "grandes nations numériques".
  2. "libérer la création de valeur et favoriser la diffusion des contenus" ou Comment dire une chose et son contraire. Ce sera quoi ? Une sorte d'iTunes national...?
  3. "promouvoir la diversification et l'appropriation des usages pour une approche renouvelée de la citoyenneté". Et voilà ce à quoi je voulais en venir : faut-il attendre l'Etat, et surtout l'Etat de Sarkozy pour que les citoyens se réappropient leur citoyenneté grâce au "numérique"? Un blog dans chaque gamelle...

J'ai horreur d'être mauvais esprit, mais il faut bien que quelqu'un le fasse : ne s'agit-il pas, avec cette promotion de la "diversification" et de "l'appropriation des usages", pour l'Etat de s'approprier toute cette énergie démocratique qui de toute façon déborde de partout sans attendre personne, et la canaliser dans une sorte de Grand Machin National pour éviter que ça fasse du mal à l'ordre établi?

Edit: une petite précision pour nuancer le propos d'Eric.

6 commentaires:

Eric a dit…

Je voulais apporter une précision à mon commentaire (il est un peu équivoque): je voulais dire que wikio n'avait pas pour but de promouvoir des idées de gauche, pas plus que des idées de droite.

Si tu pouvais apporter cette petite précision dans ton texte, ça éviterait tout malentendu!

omelette16oeufs a dit…

eric,

C'est fait.

Si wikio est neutre, c'est bien. On ne demande que ça.

Et je pense qu'il y a quand même un danger, au moins théorique, de trop "jouer" au wikio. En même temps, il vaut mieux jouer qu'en être la victime de ceux qui jouent...

Monsieur Poireau a dit…

Oui mais non !
Tu ne vois là que l'aspect blog politique et c'est une erreur. Le gouvernement parle lui d'economie numerique.
Il se trouve qu'en France aujourd'hui, travailler sur internet est une sorte d'originalite peu partagee, peu soutenue notamment sur le plan financier.
Un exemple, la Banque Populaire (que de nom !) quand tu veux discuter avec eux telepaiement, te demande de bloquer en numeraire sur un compte le double de ton chiffre d'affaire annuel afin de securiser les procedures !
Bref, il est temps de developper cet usage d'internet.
Cela dit vu la bande d'incompétents qui nous sert de dirigeants, c'est pas gagné !
:-)))

omelette16oeufs a dit…

monsieur poireau,

Je n'ai pas dit qu'il n'y avait rien à faire dans ce domaine, j'ai juste repris les points qu'EB évoque sur leur site, et ce n'est pas sûr qu'ils vont se préoccuper de ce genre de problème. Il faudra sans doute attendre le Grenelle du numérique pour ça...

Cela dit, c'est quand même aberrant ce que tu racontes! Le double du CA...! pour une entreprise qui travaille essentiellement hors-ligne mais qui vend qqs bricoles en ligne, ça peut aller. Mais pour une entrerprise 100% web, c'est complètement ingérable. Quelle entreprise dispose du double de son CA à l'avance?

Monsieur Poireau a dit…

O16o : c'est pourtant l'offre que m'as faite la banque populaire !!!
Rien à voir avec d'autres banques plus ouvertes sur les activités numériques, par exemple CIC ou Crédit Agricole avec qui tu peux discuter !

C'est clair qu'en création d'entreprise, bloquer deux fois le C.A. sur un compte, c'est quelque peu pénalisant !
:-))))

o16o a dit…

Imagine qu'ils exigent ça d'une grosse société!