10 mai 2007

Toujours ce yacht...

Le yacht de Sarkozy (ou plutôt de Bolloré) n'a rien de surprenant. Comme le signale Le Monde, Sarkozy n'a jamais caché ses goûts de luxe et ses amis riches.

Ce n'est surprenant, ou même choquant, que sur le plan symbolique, sur le plan de la communication. Le plus étrange reste le passage fulgurant du monastère au yacht, comme je l'ai déjà dit. Le yacht fait partie de l'autoportrait que le nouveau président est en train de faire.

Ces vacances sont à comprendre dans la logique du culte de pouvoir. Nous somme prévenus, l'une des valeurs essentielles de la présidence de Sarkozy sera, comme il le disait le soir du 6 mai, "l'autorité". (J'aurai encore une ou deux choses à dire sur ce discours d'ailleurs.) Le yacht, le copinage avec Vincent Bolloré, ce sont autant de signes de la puissance du grand homme, un peu comme sa grosse montre.

Il y a une autre dimension, cependant, dans ce portrait : c'est Sarkozy en tant que "people". Il sait pertinement qu'exister sur ce plan est une des clés à la puissance de son image. Se ballader sur un yacht, c'est exister comme Johnny.

UPDATE: Claude Askolovitch écrit, naïvement je crois, sur cette question :

Ce n'est pas le yacht qui coince dans cette histore, ni le fric, ni le soleil... c'est l'insouciance. L’innocence fantastique des grands. Nicolas Sarkozy, tellement le centre de son propre univers, tellement persuadé que les cadeaux qu’on lui fait ne l’engagent pas, qu’il ne comprend pas que le temps des invitations est révolu? Président Sarkozy, qui ne voit pas que Vincent Bolloré, toujours tycoon français, ne peut plus être l’ami Vincent dès lors que lui, Sarkozy, n’est plus seulement l’ami Nicolas?

A mon avis il ne faut pas sous-estimer la com' chez Nicolas Sarkozy. Le message dans cette affaire, c'est justement qu'il est assez grand et assez puissant pour se payer le luxe de se foutre de ce que le peuple pense de lui, sachant qu'inconsciemment on va l'admirer pour cette démonstration de sa supériorité.

UPDATE 2: Sarko a vu juste : tout le monde s'en fout. 58% des français ne sont pas choqués.

2 commentaires:

Olivier Bonnet a dit…

Sondage de l'institut CSA, qui appartient à 40% à... Bolloré ! Elle est bonne, non ?

omelette16oeufs a dit…

Oui, pas mal : Bolloré, littéralement la voix du peuple.