15 septembre 2007

Quel Hortefeux?

Jusqu'à présent, je me contentais d'écrire la plupart du temps l'ignoble Brice Hortefeux quand je me référais à notre ministre de la Haine de l'autre, des Expulsions, et du Codéveloppement.

Mais voilà qu'Olivier Bonnet écrit "l'abominable Brice Hortefeux". Et je dois avouer qu'abominable, c'est pas mal non plus. Mais que faire maintenant? Cette question risque de diviser la blogosphère.

Pour l'instant, ignoble est largement en tête.

Mais demain?

5 commentaires:

Nicolas a dit…

Oui, mais il y a pire.

omelette16oeufs a dit…

Oui, mais là c'est trop déprimant.

ceci me paraît plus équitable. Même si le résultat n'est pas terrible.

Editions Filaplomb / Philippe Braye a dit…

Mais Hortefeux, qu'il soit ignoble ou abominable reçoit des ordres de l'étage au-dessus. Pas de Fillon qui est occupé par l'inauguration d'un tas de trucs chaque jour mais plus haut.
Je qualifie donc le ministre d'officiel.
L'officiel Hortefeux !
:-)

omelette16oeufs a dit…

filaplomb,

Tu as raison, bien sûr. Mais pour l'instant on ne peut pas dire encore : "l'ignoble Nicolas Sarkozy". Tandis qu'avec l'un de ses ministres, ça passe. Du moins je trouve.

Ensuite, il suffit de faire remonter "l'ignoble" à sa source, et le tour est joué!

Enfin, c'est assez facile de le dire...

Olivier Bonnet a dit…

J'ai lu jenesaizou qu'on l'appelle aussi Hortepen. Et Fontenelle ne manque jamais de rappeler qu'il est colonel de réserve, ce qui nous donne le colonel Hortefeux. Ca sonne pas mal, non ?