27 juillet 2007

Fusibilité

Revenons brièvement à ce que je disais ce matin des risques que courent notre Sarkozy national à ne pas respecter les hiérarchies diplomatiques et politiques.

Jacques Chirac était le mentor politique de Sarkozy, mais quand ce dernier l'a trahi, ils n'avaient pas dû traiter le chapitre sur les fusibles dans Le Grand Livre du chiraquiétude. Que de sagesse perdue pour notre Très Grand Homme (TGH) ! Car sur cette question, Chirac fait partie des meilleurs. Mitterrand, avec le suicide de Béregovoy, c'était un amateur à côté.

Juppé fut condamné, et Villepin le sera sûrement. Chirac plane.

Qui ferais autant pour Sarkozy? Qui pourrait le faire, puisque, pour être efficace, un fusible doit avoir des grandes responsabilités. Sinon personne ne le tiendra pour responsable.

« Le fusible, c'est moi. »

5 commentaires:

filaplomb a dit…

Sauf qu'on a changé d'époque et que contrairement à ses prédecesseurs, Sarkozy se permet tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît !
Je pense qu'il est comme un gosse qui croit vraiment qu'il est superman…
S'il est pris la main dans le pot de confiture ou le nez dans la farine, il dira : «Et alors ? Vous vouliez que je fasse quoi ?» et tous les journalistes applaudiront pour aussitôt nous parler des faits divers…
Triste époque :-(

Nicolas J a dit…

Fil,
Un jour l'état de grace va cesser. Je ne sais pas quelle est la stratégie de NS. Continuer comme ça jusqu'aux municipales et arrêter ensuite ?

omelette16oeufs a dit…

@vous deux

je suis d'accord avec filaplomb et l'idée qu'avec Sarkozy, qqch de fondamental a basculé, et qu'effectivement le même "code moral" qui s'appliquait à ses prédécesseurs ne s'applique pas à lui.

Mais je suis aussi d'accord avec Nicolas (J pas S). Je pense que secrètement les Français attendent la faute pour lui tomber dessus. Seulement, ils ne le savent pas encore (les pauvres).

Quant à la stratégie de NS, ça m'étonnerait qu'il s'arrête après les municipales, maintenant qu'on connaît un peu le bonhomme. Il doit continuer à occuper tout l'espace afin d'éviter les embuscades dans son propre parti.

filaplomb a dit…

Il n'a aucune strategie et aucune pensee politique. Il reagit c'est tout. En fonction du vent et du temps, il decide…
On est sorti de l'ere de l'intelligence pour entrer dans celle de la pure communication !
:-)

omelette16oeufs a dit…

Oui. Pas de pensée politique, mais une conception un peu "tribale" du pouvoir. Il faut marquer des points pour son camp, sans réfléchir aux conséquences.

Son problème, c'est que le seul camp sur lequel il peut compter, c'est lui.